Riposte Internationale

Répression : plusieurs militants condamnés

Plusieurs militants croupissent toujours en prison.

La répression des militants politiques se poursuit. La semaine dernière, comme ce début de semaine, plusieurs accusés ont défilé devant les juges.

A Alger, le juge d’instruction près du tribunal de Sidi M’Hamed, Alger, a ordonné le placement de l’activiste, Kamel Boukhsaine, sous mandat de dépôt. Il a été arrêté le 03 décembre dernier et maintenu en garde à vue puis il a été procédé à la perquisition de son domicile familial. Selon le CNLD, il serait poursuivi sur la base de l’article 87 bis du code pénal.

A Blida, le tribunal criminel de première instance a condamné, le 10 décembre, le détenu d’opinion, Abdelkader Slimani, à 03 ans de prison ferme. Le détenu est en prison depuis novembre 2022. Il est poursuivi par des lourdes accusations sur la base de l’article 87 bis du code pénal et sont liées à ses publications Facebook.

A Annaba, le parquet près du tribunal de la ville avait requis, la semaine dernière, à l’encontre de l’ex-détenu d’opinion, Brahim Bousmina, 06 mois de prison ferme et 50 000 dinars d’amende. Le CNLD, précise que le procès est en opposition à une condamnation par contumace à la même peine et que le verdict est attendu pour le 19 décembre prochain. Il faut rappeler que le tribunal d’Annaba a condamné par contumace le dimanche, 27 août 2023, l’ex-détenu d’opinion, Brahim Bousmina, à 06 mois de prison ferme et à 50 000 dinars d’amende. Il est poursuivi pour  » attroupement non-armé ».

A Bgayet, le parquet près de la cour de Bgayet a requis, le 10 décembre passé, l’aggravation de la peine à l’encontre des trois prévenus, en l’occurrence l’ex-détenu d’opinion, Bilal Imokrane, ainsi que Hakim Belkaid et Djamel Bouktit. L’affaire est mise en délibéré pour le 24 décembre 2023. Pour rappel, le détenu d’opinion, Bilal Imokrane, a été condamné par le tribunal correctionnel d’Akbou, wilaya de Bgayet, à une année de prison ferme, dont six mois avec sursis. Les deux autres personnes citées dans le même dossier, Hakim Belkaid et Djamel Bouktit ont été acquittés.

A Sétif, la cour d’appel a confirmé la peine prononcée en première instance par le tribunal de Bougaa à l’encontre du détenu d’opinion, Mohamed Ait Larbi qui est d’une année de prison ferme et 50 000 dinars d’amende. Pour rappel, le procès en appel du détenu d’opinion, Mohamed Ait Larbi, s’est tenu le 03 décembre.